Notre histoire

L’équipe municipale de Forges Les Bains (mandature 2014-2020) a lancé une démarche de transition à partir du travail de la commission Environnement, ouverte aux Forgeois. 
Le  plan d’actions qui en résulte s’organise autour de 7 thèmes, et une cinquantaine de propositions déclinées en 13 chantiers et groupes de travail ; plusieurs projets sont portées par les habitants eux-mêmes. Cette démarche a reçu la labellisation “Notre village terre d’avenir”.
L’association « Forges en transition » créée en octobre 2020 a pour objectif premier de poursuivre les actions engagées telles que le « Repair café » et les « Café zéro déchets » et de lancer un « Répar’Couture ». 

Notre équipe de passionnés

2021-06-26 REPAIR CAFE (11).JPG

Catherine

2021-06-26 REPAIR CAFE (16).JPG

Marie-Hélène

2021-06-26 REPAIR CAFE (12).JPG

Francis

Nos statuts

L’association est animée par un Comité de Pilotage de six membres, coordonné par deux co-présidentes. Les décisions  sont collégiales

Objectifs
« L’association « Forges en transition » a pour but de favoriser une dynamique locale et citoyenne en vue de pouvoir faire face aux conséquences du changement climatique, de la raréfaction des ressources et de la crise du modèle économique et financier mondial et de les anticiper dans les meilleures conditions, dans l’esprit du mouvement des « Villes et territoires en transition ». L’association vise donc à promouvoir toute action permettant de créer et d’accompagner des projets solidaires de résilience locale. »

« Le mouvement des villes et territoires en transition est né de cette conviction et propose une démarche collective fondée sur :
•    l’engagement rapide dans la décroissance de la consommation énergétique et des ressources en général ;
•    la reconstitution de la résilience des territoires et communautés humaines, c’est-à-dire leur capacité à traverser les difficultés grâce au resserrement des liens économiques et sociaux ;
•    la relocalisation plus ou moins prononcée des activités, en particulier la production alimentaire ;
•    une vision volontariste et positive de l’avenir susceptible de redonner confiance et de mobiliser les énergies et les compétences de chacun ; une action ascendante, c’est-à- dire partant des citoyens ;
•    une action à l’échelle de ce que vivent les citoyens et où ils ont prise sur leur vie, c’est à- dire au niveau local ;
•    une démarche inclusive de tous les acteurs et habitants d’un territoire, avec des actions transversales touchant tous les secteurs de la vie économique et sociale. »